Underground Effect 2 sur le parvis de La Défense

photo, street-art

Pour la deuxième édition d’Underground Effect, le Projet SAATO fait venir 18 street artistes du monde entier sur le parvis de La Défense avec la participation des parkings de Paris La Défense et Defacto, l’établissement public qui gère le quartier d’affaires.

imx_2185

Les dix-huit artistes ont peint les 20, 21 et 22 septembre en live, à l’aérosol et à l’acrylique et leurs œuvres ont été exposées sur le Parvis jusqu’au 25 septembre avant d’intégrer une programmation itinérante au sein des parkings de La Défense.

imx_2176

Les 18 artistes incontournables :

  • SER (Grèce)
  • TRETZE (Espagne)
  • MILES TOLAND (États-Unis)
  • PEETA (Italie)
  • ASTRO (France)
  • ANIMALITOLAND (Argentine)
  • BOO LEE (France)
  • JULIETA (Espagne)
  • HOMBRE (Allemagne)
  • DASIC (Chili)
  • JO BER (France)
  • SOPHIE WILKINS (Canada)
  • GRIS1 (France)
  • OUTSIDE (France)
  • HOPARE (France)
  • STEVE LOCATELLI (Belgique)
  • DAN KITCHENER (Angleterre)
  • MACS (Italie)

Place à quelques photos (sur la galerie, il y a l’album complet).

Dans les rues de Vitry, capitale du street-art

Balade, photo, street-art

J’ai déjà prétendu, comme la mairie du treizième, que mon arrondissement parisien est la capitale du street-art. La ville voisine de Vitry-sur-Seine a les mêmes ambitions et je ne suis pas loin de le penser (aussi !).

Donc, on va dire que toutes les villes qui le veulent sont désignées comme capitale du street-art, ça facilitera les choses. Donc, en ce dimanche après-midi, ensoleillé mais pas trop, nous sommes partis à la rencontre des œuvres des street-artistes qui se sont exprimés sur les murs de Vitry.

C215 est bien entendu très présent, car il est originaire d’ici. Mais il y en a bien d’autres, j’ai su en reconnaître certains grâce à leur signature, certains sont célèbres, d’autres moins. La qualité est inégale bien sûr (oups ! j’ose juger de la qualité !). Je veux ici faire connaître leur travail et leur talent :

Borondo, Thoma Vuille (M. CHAT), Kashina,  Icy and SotCéleste JavaBebarbarie, Grem.One, Vexta, Astro, Hopare, Brok, Alex, Meushay,  Nebay,  42b,  Tieri, Hopnn, Nunca, Jimmy C, Nychos, Roa, Alicé

(J’en mets un max, c’est bon pour les moteurs de recherche.)

Pour le reportage photos complet, il faut aller voir ici sur mon site galerie.artdelarue.fr.

Pour géolocaliser toutes ces fresques, il faut consulter la carte là. En cliquant sur les puces, on peut aussi voir les photos.

La galerie ci-dessous ne présente qu’un petit extrait de 20 photos.

Nous sommes loin d’avoir tout vu, nous y retournerons sans aucun doute.

Allez aussi y faire un tour, on trouve facilement des circuits sur internet, ou bien consultez ma carte dont je donne le lien en début d’article.

 

Un mur magique

Balade, photo, street-art

C’est ça qui est bien avec la ville, la possibilité de changer de monde à un coin de rue. Quand, en plus, on tombe dessus par hasard à deux pas de chez soi, ça devient magique.

Tiens ! magique, c’est bien le mot avec ces fresques murales représentant le Cheech Wizard  un magicien timide qui se dissimule dans son chapeau, personnage emblématique de Vaughn Bodé, auteur américain de comics disparu à 34 ans en 1975. Ces fresques ont été réalisées récemment à l’occasion de la première exposition parisienne de son fils, Mark Bodé, lui-même artiste multicartes, tatoueur, auteur de BD, street-artiste, qui continue à faire vivre l’œuvre de son père.

De cette petite rue du 13ème arrondissement, nous connaissions sur la gauche le mur de l’école primaire Levassor et à droite le bâtiment relativement récent de la Fédération française de tennis de table. Le mur ressemblait à ceci (photos de Goggle street view datant de juillet 2015).

Depuis le 27 octobre 2015, c’est devenu cela, et j’aime bien.

Comme le rapporte l’article cité plus haut, toutes ces peintures ont été réalisées par Mark Bodé et une dizaine de writers  qui l’accompagnaient. Aujourd’hui, la fresque racontant l’évolution de Cheech Wizard a été remplacée. Mais l’ensemble reste de qualité.

Pour voir le mur en mai 2016, visiter l’album de ma galerie. Ou encore mieux, aller sur place rue Dieudonné-Costes, Paris 13 (les photos de l’album sont géolocalisées).

Cheech Wizard - mur magique

 

 

Vergue : trésors photographiques

Balade, photo

Un site à ne manquer sous aucun prétexte, parce que le sujet traité est intéressant et que sa mise en page est  pour moi un modèle de simplicité et de lisibilité.

Vergue : trésors photographiques soigneusement sélectionnés, restaurés, documentés, et offerts au téléchargement en haute résolution (2000 pixels minimum). De la naissance de la photographie aux années 30.

066rg-place-saint-andre-arts_t